Accompagner le changement
+33 (0)6 17 68 82 98

News

L'actu en direct

ENTREPRISE LIBÉRÉE OU DÉLÉGATION PARTICIPATIVE RÉINVENTÉE … ?

Depuis les années 80/90 la mondialisation a produit ses effets sur le tissu social de nos entreprises : pression sur les marges, hyper contrôle sur les frais, appétit croissant de l’actionnaire pour le profit, multiplication des projets pour assurer la survie et générer la compétitivité nécessaire. Tout cela en oubliant trop souvent que les hommes et les femmes sont au centre de ce dispositif qui contribue à créer de la valeur.

Pour preuve : depuis on n’a jamais autant parlé de bonheur au travail, de stress, de burn-out, de bore-out… etc. Bref, nous avons sans doute oublié que « performance rythme avec plaisir » et que « plaisir rythme avec performance » pour la principale raison que l’énergie provient pour une grande part du plaisir au travail.

Dans ce contexte, l’approche d’Isaak Guetz avec le concept « d’entreprise libérée » arrive à point nommé, car elle redonne du sens au travail, et nous propose de transformer le salarié en « intra preneur », de ne plus le rémunérer pour « faire des heures », mais pour « remettre des projets a l’heure » en lui redonnant le pouvoir et l’opportunité de bien s’organiser pour produire mieux, de structurer des équipes a taille humaine, de donner le leadership a la compétence plus que l’autorité a un simple chef.

Souvent expérimentée dans de petites structures, parfois plus « agiles » que les plus grandes, cette vision de l’organisation fait le buzz, se transforme en effet de mode, voire est même récupérée par d’autres comme simple outil d’amélioration de la productivité …

Pour avoir déjà accompagné plusieurs structures ayant réalisé cette transformation, je commence à en connaitre les bienfaits et les limites. Pour se centrer sur les bienfaits, on constate que si elle est à chaque fois le fait d’un leader qui porte ses convictions, elle libère les énergies, redonne du sens aux stratégies, ainsi qu’une place essentielle à l’individu dans sa pleine dimension d’engagement et de conscience professionnelle. Elle renforce l’autocontrôle, accroit le niveau d’exigence, bref … rend les gens plus heureux (ou en tout cas ceux qui sont d’accord pour le devenir !).

Elle renoue avec le bon vieux schéma de délégation participative, trop longtemps oublié et mis en sommeil, qui fait grandir les équipes, améliore et renforce les compétences, et la confiance en soi.

Dans cette optique, et pour accompagner ces transformations, les équipes COHESIUM-Management seront un allié précieux tant il est vrai que le consultant externe amène sa parole, ses convictions, son expérience au service du changement et de l’amélioration du capital humain des organisations.